Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Legiblog, le droit des blogs.
  • Contact

Articles Récents

26 mai 2006 5 26 /05 /mai /2006 16:24

 Le « slamming » est une forme d'escroquerie prétextant le renouvellement de votre nom de domaine.


 La méthode est simple et qui peu rapporté beaucoup mais qui est surtout illégale.


 Vous recevez une simple lettre que vous pensez être une facture pour le renouvellement de votre nom de domaine mais à la différence qu'elle n'émane pas de votre registreur habituel. Le registreur est un bureau d'enregistrement qui est une société permettant le dépôt de noms de domaine sur internet.


 Il s'agit en fait d'une lettre qui vous a été adressée par une entreprise qui vous alerte sur le fait que votre nom de domaine arrivera bientôt à expiration - alors qu'en réalité, ce n’est pas le cas - et vous propose, pour plus de sécurité, de renouveler votre nom de domaine pour un, deux ou cinq ans ou une durée encore plus longue. Et les prix sont encore plus élevés que d’habitude, au moins le double.


 En acceptant de payer ce prestataire vous lui transférez la gestion de votre nom de domaine, abandonnant donc de fait votre ancien registreur. C’est une pratique à haut risque, à la limite de l’abus de confiance, et dont on appelle « slamming »


 Du point de vue du droit commercial, elle peut être identifiée comme du détournement de clientèle, du vol de clientèle. Ce vol de clientèle peut porter un énorme préjudice au registreur habituel. Si tous ses clients transfèrent leur nom de domaine, le registreur initial du client, n’aura aucuns clients et pourra donc fermer ses portes et déposer le bilan de sa société. Cette pratique est donc très sévèrement réprimée par le Code de Commerce.


 Du point de vue de l’internaute, le mieux à faire est de contacter la société auprès de laquelle il a initialement acheté son nom de domaine.


 Si on vous demande de renouveler votre nom de domaine, regardez d’abord sur la facture de votre nom de domaine, pour combien de temps vous avez contracté votre nom de domaine. Si vous recevez une lettre de renouvellement dés les premiers quinze jours de votre « achat » d’une entreprise de nom de domaine que vous ne connaissez pas alors que vous avez un contrat d'un an avec votre registreur, vous serez victime de la technique dite « slamming », vous ne devez surtout pas renouveler votre nom de domaine.


 Les abus peuvent être transmis à la DGCCRF «  La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes » dont leur mission est, la régulation concurrentielle des marchés, la protection économique du consommateur, la sécurité du consommateur.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by francois - dans Société
commenter cet article

commentaires